Bulletin Board

/Bulletin Board
­

May 2019

NOTICE TO MEMBERS OF THE BAND ODANAK RESIDENTS AGED 65 AND OVER

By |May 22nd, 2019|

The Abenakis Council of Odanak has implemented a new measure for resident band members in the community aged 65 and over.

In anticipation of the overwhelming heat of the summer, the Council offers a portable air conditioner to people who would like to receive one.

Interested persons should contact the Council to give their name: 450-568-2810.

Comments Off on NOTICE TO MEMBERS OF THE BAND ODANAK RESIDENTS AGED 65 AND OVER

UN NOUVEL ÉCOCENTRE À ODANAK (In French only)

By |May 21st, 2019|

De gauche à droite: Alain O’Bomsawin, conseiller; Samuel Dufour, directeur du Bureau environnement et terre d’Odanak; Florence Benedict, conseillère; Pascal Théroux, maire de Saint-François-du-Lac; Joannie Beaupré, chargé de projet GMR; Éric Descheneaux, maire de Pierreville; Rick O’Bomsawin, Chef d’Odanak; Jacques T. Watso, conseiller et Yolaine Lampron, directrice générale de Saint-Elphège

Le Conseil des Abénakis d’Odanak et son Bureau Environnement et Terre (BETO) sont fiers d’annoncer la construction d’un tout nouvel écocentre au sein de leur communauté. Les nouvelles installations, dont les travaux de construction débuteront à la mi-mai, seront également mises à la disposition des municipalités avoisinantes de Saint-Elphège, Saint-François-du-Lac et Pierreville. C’est donc près de 5 000 personnes qui pourront bénéficier de ce nouveau service dès le mois de juillet prochain, répondant ainsi à l’intérêt et au soucis grandissants en matière de protection de l’environnement.

L’ambitieux projet pourra en partie être réalisé grâce au financement de Services aux Autochtones Canada (SAC). L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Services aux Autochtones, n’a d’ailleurs que de bons mots au sujet de ce dernier : « Félicitations aux Abénakis d’Odanak pour ce projet écoresponsable et rassembleur. Le gouvernement du Canada est fier d’appuyer cette initiative qui contribuera à la prospérité et à l’autonomie des résidents de la communauté et des municipalités avoisinantes. » Le nouvel écocentre est surtout un projet qui couronne les efforts environnementaux déployés depuis la fermeture du plus gros dépotoir clandestin de la région, il y a presque trois décennies. En effet, l’implantation d’une telle infrastructure représente un avancement significatif pour la gestion des matières résiduelles dans le secteur puisque l’accès aux écocentres situés à proximité (Drummondville et Pierre de Saurel) est une alternative peu envisageable. En 2018, le BETO avait d’ailleurs dressé un portrait des besoins de la communauté en évaluant l’utilisation et l’achalandage du centre de récupération de matières mixtes déjà en place. Les résultats flagrants de cette analyse et l’évaluation des possibilités de partenariat ont permis la mise en place d’un système adapté pour le futur écocentre et d’un projet de collaboration intermunicipal. Le Chef de la communauté d’Odanak, M. Rick O’Bomsawin se dit d’ailleurs très heureux de voir enfin ce projet se concrétiser « Tous les efforts, grands ou petits, nous permettent d’honorer nos rôles et responsabilités en tant que gardiens de cette terre. De plus, nous croyons que la collaboration avec les municipalités voisines renforce l’impact positif que cette initiative de recyclage aura sur nos terres. » Un avis que partage d’ailleurs le maire de la municipalité de St-François-du-Lac, M. Pascal Théroux qui se dit fier d’avoir une bonne collaboration avec la communauté d’Odanak puisque « celle-ci a contribué à combler un besoin urgent, soit l’élimination adéquate de diverses matières, à un coût raisonnable et accessible à proximité de notre territoire ».

L’élaboration de ce partenariat se veut non seulement être une plateforme d’entraide et de coopération favorisant les liens entre Autochtones et Allochtones, mais il vise également à offrir l’opportunité à la communauté d’Odanak de trier davantage les matières à la source via des filières de recyclage diversifiées, en plus de tendre vers une meilleure autonomie financière au niveau de la gestion des gros rebuts et des matériaux mixtes.

Comme le mentionne Joannie Beaupré, responsable de la gestion des matières résiduelles pour le BETO « L’entraide est une valeur emblématique de la culture autochtone. C’est donc très gratifiant pour les Abénakis d’Odanak d’être les instigateurs d’un partenariat d’envergure avec les villages autour, mais surtout d’avoir développé un tel projet en collaboration avec une majorité d’organismes autochtones tels que l’IDDPNQL, les services techniques du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki, sans compter les précieux conseils des autres Nations qui sont passées par là. »
Le futur écocentre sera situé sur le même site que l’ancien dépotoir d’Odanak, toutefois, à partir du mois de juillet, ce dernier sera accessible via un nouveau segment financé par SAC. D’ici l’ouverture officielle de cet écocentre, la communauté d’Odanak tiendra un service d’appoint temporaire. Les matières acceptées, les règlements et modalités des utilisateurs, l’horaire d’ouverture, ainsi que l’itinéraire pour s’y rendre (intersection des rues Skamonal et Managuan), sont disponibles sur la page Facebook du Bureau Environnement et Terre d’Odanak. Le site de dépôt d’appoint sera ouvert à partir du 9 mai 2019 pour les résidents d’Odanak et à partir du 23 mai 2019 pour les résidents des autres municipalités.

Comments Off on UN NOUVEL ÉCOCENTRE À ODANAK (In French only)

NOTICE TO THE POPULATION – WATER PRESSURE TESTING

By |May 14th, 2019|

Please note that there will be pressure testing of the water system in Odanak on the following dates:

  • Tuesday, May 21st, 2019
  • From May 27 to 31, 2019

Therefore, during that period, you are asked to run the water for a few minutes because the water could be cloudy.

Comments Off on NOTICE TO THE POPULATION – WATER PRESSURE TESTING

CAMP DE JOUR PAPOW8GAN | Période d’inscription (In French only)

By |May 2nd, 2019|

CLIQUEZ ICI pour télécharger le formulaire d’inscription.

Comments Off on CAMP DE JOUR PAPOW8GAN | Période d’inscription (In French only)

April 2019

PROJET W, LE SPECTACLE | UNE SEPTIÈME ÉDITION TOUTE EN NOUVEAUTÉ (In French only)

By |April 29th, 2019|

Dans quelques jours, le Projet W – Le spectacle vous en mettra plein la vue avec son tout nouveau concept. Contrairement aux années précédentes où le projet W offrait une soirée sous forme de défilé de mode, l’événement de ce printemps misera plutôt sur la richesse culturelle abénakise grâce à la fusion des divers talents des Abénakis. De plus, ce sont des participants de tous âges qui seront présents sur scène afin de présenter des performances inspirées des traditions de leur Nation.

C’est au Centre des arts populaires de Nicolet, le 4 mai prochain, dès 19h, que les membres des communautés abénakises d’Odanak et de Wôlinak présenteront le fruit du travail qu’ils ont accompli au court des dernières semaines. Que ce soit à travers un vernissage d’œuvres d’art, une vidéo ou encore une prestation de danse, de chant ou de tambours traditionnels, tout ce qui sera présenté lors de cette soirée témoignera de la fierté dont font preuve les participants envers la richesse culturelle de la nation abénakise.

Lors de cette soirée, le public peut s’attendre à vivre une expérience unique grâce à ce que l’équipe du projet W lui a réservé. Que ce soit grâce à l’hommage dédié aux aînés ou encore par le biais des prestations hautes en couleur qui leur seront présentées tout au long de la soirée, les spectateurs seront sans aucun doute émerveillés de voir l’ampleur du talent abénakis.
Comme le mentionne Marc-Olivier O’Bomsawin, coresponsable du Projet W, « cet événement a pour but que les gens de la région puissent être témoins non seulement du talent des participants, mais également de leurs forts sentiments d’appartenance et de fierté ressentis grâce à leur implication dans ce projet. »

« Grâce au spectacle W et aux valeurs positives véhiculées par celui-ci, les communautés de Wôlinak et d’Odanak ont la chance de rayonner au niveau régional », souligne Michel Thibeault, directeur des services sociaux et coresponsable du Projet W.

Les billets sont actuellement en prévente au coût de 8$ au bureau du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki, à Wôlinak et à la salle familiale d’Odanak. Il sera également possible de vous en procurer à la porte le soir même du défilé au coût de 10$.

Ce projet est une initiative du Service à l’Enfance et à la Famille des Premières Nations (SEFPN) du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki en collaboration avec les Centres de santé et les Conseil de bandes d’Odanak et de Wôlinak.

Comments Off on PROJET W, LE SPECTACLE | UNE SEPTIÈME ÉDITION TOUTE EN NOUVEAUTÉ (In French only)

UN ÉCOCENTRE D’APPOINT TEMPORAIRE (In French only)

By |April 29th, 2019|

Comments Off on UN ÉCOCENTRE D’APPOINT TEMPORAIRE (In French only)

SUMMER SCHEDULE | GARBAGE COLLECTION

By |April 24th, 2019|

PLEASE NOTE THAT FOR THE SUMMER PERIOD

GARBAGE COLLECTION WILL BE EVERY WEEK FROM MAY 6TH.

Comments Off on SUMMER SCHEDULE | GARBAGE COLLECTION

IMPORTANT NOTICE | Rinsing out of the fire hydrants

By |April 24th, 2019|

Comments Off on IMPORTANT NOTICE | Rinsing out of the fire hydrants

L’AMIE – Aide internationale à l’enfance prolonge son recrutement (In French only)

By |April 23rd, 2019|

L’AMIE – Aide internationale à l’enfance prolonge son recrutement jusqu’au 22 avril 2019 pour deux mandats de stages en Bolivie d’une durée de 4 mois dans le cadre de l’initiative des Stages internationaux pour les jeunes Autochtones (SIJA).

Il s’agit au total de 10 stagiaires autochtones qui seront accueillis par deux partenaires boliviens (Winay et Forjando Huellas) de L’AMIE et qui soutiendront des projets de renforcement des savoirs et pratiques autochtones et échangeront avec les communautés sur leurs cultures respectives. L’un des projets est axé sur la culture traditionnelle et urbaine alors que l’autre est axé sur la médecine naturelle alternative. À noter que le départ est prévu en août 2019 (jusqu’en décembre 2019) et qu’il s’agit de stages tous frais payés.

Voici donc, en pièce jointe, les deux offres de stage détaillées:

Comments Off on L’AMIE – Aide internationale à l’enfance prolonge son recrutement (In French only)

NOTICE | OVERSIZED ARTICLE PICK-UP

By |April 17th, 2019|

Comments Off on NOTICE | OVERSIZED ARTICLE PICK-UP

INSCRIPTION | MINI-ÉCOLE DE MÉDECINE – PRINTEMPS 2019 (In French only)

By |April 16th, 2019|

L’équipe du Centre des Premières Nations Nikanite (CPNN) est fière de vous inviter à participer à la quatrième édition de la Mini-école de médecine qui aura lieu les 28 et 29 mai prochain à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Au cours de ces deux journées d’activités, les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire, auxquels s’adresse la Mini-école, auront la chance de vivre une immersion dans le milieu fascinant de la médecine, notamment avec la collaboration d’étudiants universitaires dans ce domaine. D’ailleurs, nous sommes heureux de vous annoncer que le Dr Stanley Vollant, tout premier chirurgien autochtone du Québec, animera les ateliers de suture et de dissection encore une fois cette année!

La Mini-école de médecine est offerte au cout de 230 $, qui peuvent être réglés par chèque ou par mandat postal libellé à l’ordre du Centre des Premières Nations Nikanite – UQAC. Les frais d’inscription incluent toutes les activités, les diners et les collations. Les déjeuners, les soupers, le transport et l’hébergement sont à la charge des participants. Les jeunes devront être accompagnés d’un adulte : les diners et les collations seront offerts aux accompagnateurs qui choisiront de demeurer sur place pour assister aux activités. Il faudra cependant nous en informer au moment de l’inscription afin que nous puissions prévoir nourriture et places en quantité suffisante. Nous demandons aussi aux accompagnateurs de nous fournir, lors de l’envoi des documents, leur numéro de téléphone et leur adresse courriel.

Vous trouverez donc le FORMULAIRE D’INSCRIPTION ICI. Vous pouvez nous retourner le formulaire par courriel à l’adresse [email protected] avant le 10 mai 2019. Prendre note que vous pouvez également remplir le formulaire en ligne : http://nikanite.uqac.ca/miniecolemedecine/.

Il nous fera plaisir de faire parvenir aux élèves inscrits et aux accompagnateurs le calendrier final des activités une semaine avant la tenue de l’évènement. En terminant, nous suggérons fortement aux participants qui ont un long trajet à faire pour se rendre à Chicoutimi d’arriver la veille, étant donné que les activités débutent à 8 h le 28 mai.

Si vous désirez plus d’informations, veuillez communiquer avec :
Mme Hélène Leclerc, secrétaire de direction
418 545‑5011, poste 5086
[email protected]

Comments Off on INSCRIPTION | MINI-ÉCOLE DE MÉDECINE – PRINTEMPS 2019 (In French only)

« LA LANGUE QUI NE VOULAIT PAS MOURIR » | LA FABRIQUE CULTURELLE.TV (In French only)

By |April 11th, 2019|

En cette Année internationale des langues autochtones, on ne peut imaginer une langue plus menacée que l’abénakis, qui n’est aujourd’hui parlée que par cinq personnes dans le monde. Parmi celles-ci, nous en avons réuni trois: Monique Nolett-Ille, enseignante à la retraite qui a tenu à bout de bras sa langue pendant 12 ans, jusqu’à ce qu’arrive Philippe Charland, un non-autochtone s’étant épris de cette langue au point de devenir l’enseignant de référence. Et puis il y a Daniel G. Nolett, directeur général du Conseil des Abénakis d’Odanak, pilier essentiel de la culture abénakise. Grâce à eux, le miracle de la survie de cette langue belle et complexe se poursuit.

Quant à la relève, elle s’incarne à travers Bianca Gill et Sigwanis Lachapelle, deux jeunes femmes qui continuent leur apprentissage, donnant ainsi espoir que, encore une fois, l’abénakis survivra et continuera de se faire entendre.

Mais pourquoi donc s’obstiner à garder vivante une langue qui n’est plus parlée que par une poignée de personnes? La question ne devrait même pas se poser:

«La langue, c’est la base de la culture. Si on perd la langue, on perd une grosse partie de la culture.» (Daniel G. Nolett)

http://www.kiuna-college.com

CRÉDITS

Coordination: Patrick Douville
Technicienne en production régionale: Stéphanie Collins
Réalisation, montage et caméra: Jean-Luc Daigle
Caméra: Renaud De Repentigny
Prise de son: Pierre Brouillette-Hamelin

Merci à Prudence Hannis et à tout le personnel de l’Institution Kiuna, à Odanak.

Comments Off on « LA LANGUE QUI NE VOULAIT PAS MOURIR » | LA FABRIQUE CULTURELLE.TV (In French only)